WOMB (CLONE) – 2010

WOMB2« WOMB » (également exploité sous le titre plus explicite de « CLONE ») est une coproduction anglo-hongroise, qui traite de façon à la fois extrêmement frontale et terriblement complexe des dilemmes posés par le clonage humain et ses possibles conséquences.

Mais au-delà de ces prémices, c’est aussi et surtout une exceptionnelle histoire d’amour défiant la mort et la morale. Dans un décor insulaire glacé et pluvieux qui n’est pas sans évoquer l’œuvre d’Ingmar Bergman, une jeune femme retrouve après douze ans son amour d’enfance. Ils renouent et vivent un bonheur total, jusqu’au jour où il meurt dans un accident dont elle est en partie responsable. Elle le fait donc cloner (l’action se situe dans un futur indéterminé) et le porte comme son enfant.

Elle l’élève jusqu’à l’âge adulte, l’âge que son amoureux avait quand il est mort. Et là, bien sûr, les choses deviennent confuses et ambiguës. Sur un rythme excessivement lent, voire mortifère, avec un minimum de dialogue, « WOMB » tisse sa toile étouffante et malsaine, joue avec les plus primitifs des tabous – dont l’inceste n’est pas le moindre – et poursuit un fil narratif qui ne peut mener qu’à une seule issue. Avec ses plans larges monochromes, la présence continuelle de la mer, son nombre réduit de personnages, le film fascine et hypnotise, grandement aidé par la performance d’Eva Green dont toutes les émotions passent par le regard et les silences, ce qui est justement son point fort. Face à elle, Matt Smith prête son étrange physique à cet être multiple en perpétuelle mutation mentale. Il a une scène magnifique avec Lesley Manville, qui fut sa mère dans sa vie antérieure, et qu’il reconnaît sans la reconnaître. À filer le frisson…

EVA GREEN, MATT SMITH ET LESLEY MANVILLE

Un film d’auteur exigeant et austère qui traite sans le moindre sensationnalisme d’un thème riche généralement exploité en film d’action ou par la science-fiction à effets-spéciaux. Il y a là un vrai sens de la narration elliptique, un désir de raconter par l’image qui est totalement cinématographique.

Petit problème : DVD & BluRay origine UK, Sans Langue Francaise

Publicités