Pour une femme aux yeux bleus

¤ Ce talent au regard envoûtant

Qui n’a pas un jour voulu plonger dans son regard si mystérieux ?
Le contraste saisissant entre le vert  et le bleu de ses yeux

Il est 6 h 40 du matin, mes yeux sont à moitié clos et j’ai besoin de quelque chose pour me réveiller. Un regard de fou, je ne bouge pas !  Eva Green est là. Difficile de ne pas prendre avec elle la phrase regarde moi dans les yeux « au pied de la lettre ». Eva Green a ce petit truc hypnotisant en diable. La preuve en images…

Tes yeux ont le bleu pur des glaces boréales
Et le blanc de la neige sur ce bleu est gris pâle
Tes yeux sont si profonds que l ’océan s’y perd.
En vagues d’émeraudes ou domine le pers.

Tes yeux ma Dame sont, bleuets ou myosotis
Lavande, saphir, turquoise ou lapis-lazuli
Quand la caresse les fait ciller.
Quand ton émoi les fait briller.

Ils sont d’azur et de pervenche,
Bleu d ’horizon ou d’aigue-marine,
Quand femme tu es en gésine,
Quand la colère en toi fulmine.

Quand ton cœur en peine s’épanche
L
orsqu’ils se ferment à mon regard,
Quand tout ce bleu se vêt de nuit,
Je suis perdu, j’erre au hasard

Dans le bleu de ses yeux j’aperçois l’océan
Dans le bleu de ses yeux apparaissent les cieux
Dans le bleu de ses yeux je peux voir le bonheur
Ses yeux sont bleus azur comme lors des journées d’été

Sans leur lumière, ma vie s’enfuit
Je suis perdu, je suis hagard,
Quand je n’ai plus ce bleu qui luit.

¤ Celle-là avait des yeux bleus, de ces yeux bleus qui semblent contenir toute la poésie, tout le rêve, toute l’espérance, tout le bonheur du monde 
Monsieur Parent (1885) – Guy de Maupassant

Publicités